Community

Community

6 mars 2021 0 Par Alicia
Bonjour! Je m’intéresse aujourd’hui à Community de Luna Joice, un roman futuriste dépeignant un avenir déconcertant. Avant de vous en parler davantage, voici le résumé de la quatrième page de couverture:

« 3006. La Terre a été pacifiée grâce à Community, une technologie révolutionnaire qui permet à l’homme de communiquer par télépathie. L’égoïsme mis de côté au profit de la collectivité, conflits et inégalités appartiennent désormais au passé. 

Passionnée par les étoiles, Lyah est une jeune femme dotée d’une profonde soif de connaissances, qui la pousse à se poser beaucoup de questions sur le monde qui l’entoure. Bien plus que tous ceux qu’elle connaît… Pourquoi les humains ont-ils désormais interdiction de se toucher? Pourquoi ne peut-elle pas choisir elle-même sa future Assignation? Et pourquoi certaines bases de données lui sont-elles inaccessibles?

Tandis qu’elle exhume secret après secret sur la société aseptisée dans laquelle elle vit, une interrogation grandit dans son esprit.

Pour Community, à quoi l’humanité a-t-elle renoncé? »

Je veux tout d’abord préciser que je ne lis pas beaucoup de romans de science-fiction, fantastiques ou dystopiques. Je commence de plus en plus à lire des livres d’autres types, mais la romance reste le genre que je lis le plus. Bref, tout ça pour dire que c’est des genres que je commence à beaucoup aimer et que je vais sûrement continuer à lire.
Pour en revenir au roman, le monde futuriste du roman est vraiment intriguant et captivant. C’est une vision proche, mais en même temps tellement différente du monde actuel. Théoriquement, avec l’égoïsme pratiquement éradiqué, le monde devrait être parfait. Pourtant, on voit rapidement que ce n’est pas le cas. Effectivement, malgré le fait   qu’il y ait beaucoup de changements bénéfiques pour la planète et pour l’humanité en général, ce monde n’est certainement pas sans faille. 
Comme mentionné en quatrième de couverture, dans l’histoire, les personnes communiquent uniquement par télépathie. Ils ont donc perdu l’usage de la voix, cette dernière n’étant pas assez utilisée. De plus, pour des raisons que vous allez découvrir en lisant le livre, ils ont également l’ouïe peu développée. J’ai donc été un peu déconcertée durant l’histoire quand il était spécifié que Lyah prenait une grande inspiration ou alors qu’elle répondait à quelqu’un sèchement. N’ayant jamais communiqué par télépathie, la deuxième chose est peut-être possible.😂 Cependant, le réflexe de prendre une grande inspiration ou même de soupirer aurait logiquement dû disparaître. Ou du moins, il est plutôt inutile de soupirer lorsque personne ne peut t’entendre.
Le roman m’a un peu rappelé le film Divergente (je n’ai pas lu les livres). Tout comme dans Divergente, il y avait un petit nombre de catégories de travaux qui séparaient la population, plus précisément cinq clans, qui existaient pour s’assurer du maintien de la paix. Pour Community, c’était divisé en quatre grands groupes: Cultivateur pour ceux chargés de s’occuper des champs, Distributeur pour ceux qui fournissent la nourriture, Constructeur(qui correspond à ce qu’il veut dire) et Chercheur pour ceux chargés de s’assurer que l’humanité survive en désignant des inventions pour cela. Cependant, je dirais que la ressemblance s’arrête là, et que l’histoire de Community se démarque par son histoire captivante et son univers intriguant.
Pour ce qui est des personnages, j’affectionne beaucoup celui de Lyah. Sa curiosité et son intérêt pour la musique me font un peu penser à moi. Elle est allumée et c’est ce qui l’a poussée à se questionner sur les bienfaits de Community. Elle a également un côté obsessionnel, ce qui la différencie de la plupart de ses pairs.
Bref, ma lecture fut très agréable. D’ailleurs, étant donné que je suis quelqu’un qui lit davantage de séries que de livres uniques, j’avoue avoir été déçue quand j’ai fini le livre, car j’en voulais plus.😭 J’aurais certainement pu continuer à lire encore 300  pages de plus.